Partenaires


0 | 13

Accueil > Pezhiou c’hoari / Spectacles > Ar Bonedoù Ruz / Les Bonnets Rouges

Présentation

E 2013 ez eus bet freuz bras e Breizh, a-enep an tailh nevez, an Eco-Tax. Bonedoù ruz a oa gant ar Vretoned war o fenn. Piou oa ar Bonedoù Ruz kentañ ?
E1674 evit kaout arc’hant da c’hellout ober brezel e Bro-Holland, e lakeas Loeiz XIV hag e vinistr Colbert, tailhoù nevez, war ar paper-timb, al listri-staen hag ar butun. E 1675 e savas ar Vretoned a-enep an tailhoù-se : e kêrioù Breizh-Uhel, Roazhon ha Naoned ; hag e Breizh-Izel, e Bro-Vigoudenn hag e Kreiz-Breizh dreist-holl.
Sebastian Ar Balp, noter e-kichen Karaez, a oa e penn emsav ar Bonedoù Ruz, ano ar Vretoned savet a-enep an tailhoù nevez hag an noblañsed. Lazhet e voe d’an 2 a viz Gwengolo. An dug De Chaulnes, gouarnour Breizh, a lakeas ar Vretoned da blegañ o choug. Echu oa, pelloc’h, gant ar Bonedoù Ruz. Ar Balp avat a oa chomet beo e kalon ar Vretoned, evit bezañ labouret evit e bobl hag e vro Breizh.

Les Bonnets Rouges

Bretagne, automne 2013. Usines occupées, routes coupées, portiques de péage de l’écotaxe abattus, manifestations de grande ampleur…
Ces manifestations contemporaines, parfois violentes, répondent aux révoltes sporadiques, qui au cours des siècles se sont levées au cœur de la Bretagne : en particulier, en 1675, les révoltes dites du « Papier Timbré et des Bonnets Rouges ».

Mais qui étaient ces Bonnets Rouges de 1675 ?
Ar Vro Bagan en a fait un spectacle, à partir des sources historiques de l’époque.
En 1674, la France est en guerre contre les Provinces Unies (Hollande ). Pour répondre à l’urgence financière, Louis XIV et son ministre Colbert, instaurent de nouvelles taxes (sur le papier timbré, ancêtre du timbre fiscal, sur le tabac, sur la vaisselle d’étain, etc...).
En Bretagne en particulier, touchée par une crise économique, le ras-bol fiscal se manifeste par la Révolte du Papier Timbré dans les villes de Haute-Bretagne, puis en Basse-Bretagne par la Révolte, d’une plus grande ampleur, des Bonnets Rouges, où elle se nourrit des exactions des seigneurs et du haut-clergé.
Sébastien Le Balp, notaire en Centre Bretagne, prend la tête des Bonnets Rouges. La Basse-Bretagne s’enflamme au son du tocsin dès le 9 juin 1675. Le 2 juillet le Code Paysan – ancêtre des Cahiers de Doléances de 1789 – est rédigé à Pont L’Abbé. Châteaux et bureaux de Papier Timbré sont pillés, incendiés.
Le soulèvement général est fixé le 3 septembre 1675, mais Le Balp est assassiné le 2 septembre au Ti Meur en Poullaouen.
Privée de son chef, la révolte se désagrège tandis que le Duc De Chaulnes, gouverneur de Bretagne, parachève la pacification de la Province.

Personnel

  • Année de création

    • À la une
  • Auteurs

    • Goulc’han Kervella
  • Langue

  • Type de spectacle

    • Théâtre
    • Son & lumière
  • Metteur en scène

    • Goulc’han Kervella
    • Nikol ar Vourc’h
  • Ar c’hoarierien / Acteurs

  • Gouleier ha kinkladur / Lumières et décors

  • Dilhad / Costumes et marionnettes

    • Nolwenn Castel
  • Skritell / Affiche

  • Sekretouriezh /Secrétariat

  • Musiques et chants

  • Son / Bruitages et son

  • Vidéos

  • Régie technique

  • Leurenniñ an dansoù / Chorégraphie

  • Poltrejoù / Photographies

  • Genre

  • Partenaires

Techniques

Spectacle :

Durée du spectacle : 2h

Acteurs : 70

Techniciens :

Montage :

Démontage :

Besoins en main d'œuvre :

Scène

Ouverture minimum :

Mur à mur :

Profondeur minimum :

Obscurité totale de la salle : on

Lumière

Son